Posts tagged ‘Street Art’

22/11/2011

Expo : Invader – « Space Waffles Attack »

Invader, certainement l’un des plus célèbres street-artistes français de par le monde, sera à Londres à partir du 1er décembre pour le « Space Waffles Attack » (traduisez : « l’attaque des gaufres de l’espace »). Ce show qui lui est entièrement consacré aura lieu à la galerie The Outsiders London.
Au programme : exposition, projection d’un documentaire et dégustation de gaufres à l’effigie des désormais fameux aliens pixellisés.

Source : Street Art News

Publicités
22/11/2011

Vidéo : See No Evil

Bristol est une ville emblème pour le street art, une véritable galerie à ciel ouvert où l’on peut voir un nombre impressionnant d’oeuvres de Banksy et de nombreux autres graffeurs, pochoiristes, peintres, colleurs et autres street artistes. Pour tout amateur de ce mouvement urbain qui commence enfin à gagner ses lettres de noblesse, la 6ème ville d’Angleterre est un passage obligé. Et depuis cet été, c’est à Nelson Street qu’il faut se rendre. En effet, du 18 au 20 août derniers, dans le cadre de l’évènement See No Evil, Bristol a tout simplement offert ses murs à des artistes de talent venus du monde entier. Au total, pas moins de 70 d’entre eux sont venus mettre un peu de couleur dans cette rue réputée comme la pire de la ville. Parmi eux, El mac, Tats Cru, Inkie, Damo, Epok One et China Mike.
Sûr que cette belle initiative va attirer du monde, mais en attendant de pouvoir se rendre sur place, il est possible d’avoir un avant-goût du spectacle avec cette vidéo où l’on suit un promeneur à la découverte de cette sublime « exposition ».

Source : Three Nine

Étiquettes : , , , ,
21/11/2011

Vidéo : Grafitismo Films

Sin Logo, studio de webdesign et d’animation continue sa série de documentaires sur le graffiti dans les rues de Sao Paulo et Amsterdam avec 2 nouveaux épisodes.


Les épisodes précédents sont visionnables ici et .

Source : All City Blog

Étiquettes : , , ,
21/11/2011

Collectif : The Underbelly Project, le retour


L’an dernier, un groupe nommé The Underbelly Project investissait une galerie de métro désaffectée de Brooklyn et créait le plus original des halls d’exposition dédié au street art. Une centaine d’artistes, jouissant pour certains d’une notoriété bien établie (Ron English, Swoon, Revok) ainsi que des inconnus du grand public, s’y étaient retrouvés pour laisser libre court à leur art. Depuis, plus de nouvelles.
Et voilà que nous apprenons ce dimanche 20 novembre via le Huffington Post que dix artistes ont peint une galerie de métro désaffectée sous Paris. The Underbelly Project n’est pas mort ! Il était juste en train de préparer son prochain coup d’éclat.
Mais pourquoi mettre en place une opération d’une telle envergure dans un endroit que personne ne pourrait jamais admirer (sauf par le biais de photographies diffusées sur le site du Times) ?
L’un des artistes à l’origine du projet, qui se fait appeler Workhorse, expliquait ainsi au Times pourquoi ils s’enfermaient ainsi sous terre, au secret : aujourd’hui, « n’importe [quelle œuvre] dont la valeur pourrait monter est arrachée des murs et des rues par des gens qui cherchent à faire un gain », déplorait-il. Il dénonçait ainsi les effets pervers de l’appréciation croissante du street art sur le marché de l’art.
Allons-nous devoir encore attendre avant de réentendre parler de ces artistes militants ? Seul l’avenir nous le dira.

Source : Le Monde.fr

19/11/2011

Favela Painting, le street art au secours des bidonvilles


Né en 2006, Favela Painting est en quelque sorte un projet de réhabilitation urbaine initié par le duo Haas & Hahn (Jeroen Koolhaas et Dre Urhahn), deux artistes néerlandais, et financé par le Ministère néerlandais de la Culture.
Inspiré par ces habitations pauvres construites à flanc de colline, faites de blocs et de tôles, véritables enclaves teintées de pauvreté, de drogue et de violence, le duo a eu l’idée d’amener l’art dans ces bidonvilles, sous forme d’énormes peintures murales. Le projet a alors débuté par la réalisation de deux peintures à Vila Cruzeiro, le bidonville le plus notoire de Rio.
Le but affiché ici est évidemment de détourner l’image négative des bidonvilles et de les transformer en attraction touristique, histoire de redonner un peu de fierté aux habitants de ces zones difficiles et mal considérées. Une très belle initiative pleine de sens qui mérite bien plus qu’un simple coup d’oeil.

read more »

Étiquettes : , , , ,
15/11/2011

Du street art façon Star Wars

Une petite série de graffitis, collages et pochoirs à la gloire d’une galaxie très très lointaine.

read more »

Étiquettes : , , ,
15/11/2011

La crise, nouvelle muse du street art mondial

Le capitalisme a toujours été un des thèmes de prédilection du street art. Mais depuis peu, la banque, l’endettement et les agences de notation fleurissent sur les murs des grandes capitales. L’imagerie de la crise se renouvelle : les thèmes se précisent, les slogans se multiplient.
De l’Américain Shepard Fairey au Toulousain Tout Va Bien, les artistes de rue dégainent affiches et pochoirs contre business men, triple A, et monsieur Monopoly.

read more »

Étiquettes : , , , ,
15/11/2011

Sarasota Chalk Festival 2011


Après le post sur la peinture en anamorphose d’une armée de Lego, j’avais envie de m’intéresser de plus près au street painting. Et au cours de mes recherches, je suis bien évidemment tombé sur une compilation des plus belles réalisations du Sarasota Chalk Festival (où ont été aperçu les fameux Lego). En voici quelques clichés.

read more »

14/11/2011

L’Armée Rouge revisitée par un artiste bulgare


Un artiste anonyme – mais qui a le mérite de ne pas avoir froid aux yeux – a détourné une sculpture à la gloire des soldats russes de l’Armée Rouge dans le centre ville de la capitale bulgare. Revisitant certaines des plus grandes icones médiatiques du monde occidental, telles que le Père Noël de Coca-Cola, Ronald McDonald, Superman, Captain America, ou encore le JoKer, il a signé son action « Vivre avec son temps » au pied du monument.
Une oeuvre subversive qui mérite le nom que l’on donne à cet artiste sur le net, à savoir « the Bulgarian Bansky ».

read more »

Étiquettes : , , , ,
13/11/2011

Bouquin : 100 artistes du Street Art


Des graffitis de Taki 183 aux sérigraphies d’Ernest Pignon-Ernest, en passant par les affiches de Shepard Fairey et les mosaïques de Space Invader, ce livre a pour ambition de dresser un panorama international du street-art, avec en tout 240 pages illustrées par des peintures, des collages, des graffitis ou des pochoirs.

read more »

Étiquettes : , ,
11/11/2011

Artiste : Seikon


Artiste polonais, Seikon a choisi les motifs géométriques colorés pour embellir les villes. Murs, boîtes aux lettres, bancs… tout y passe !

read more »

11/11/2011

Artiste : Boxi, street-art de fin du monde


Street artiste d’origine britannique, Boxi sévit depuis le début des années 2000 dans les rues de Berlin. Diplômé d’une grande école d’arts appliquées londonienne, c’est tout naturellement qu’il s’est orienté vers des techniques dites traditionnelles pour exprimer son art : peinture, pochoirs et collages. Son style se démarque des autres représentants du genre en symbolisant un univers à tendance post-apocalyptique, avec des décors de fin du monde et des personnages au style décalé.
Visuellement très sympa.

read more »

Étiquettes : , , , , ,
08/11/2011

Vidéo : No Art No Street, le street art entre Paris et Berlin‏

akt 1 /NO ART NO STREET from Estelle Beauvais on Vimeo.

Artiste, auteure, réalisatrice, la réalisatrice Estelle Beauvais se consacre actuellement à la réalisation de Dasein-Projekt (série de films franco-allemands). En collaboration avec 44 flavours (un collectif d’artistes allemands) une série de films documentaires sur le street art à Paris et Berlin. Ce premier volet retrace à merveille l’esprit street art Berlinois. Riche, accessible, universel et tellement significatif.

source : Street Rules, La vidéothèque

Étiquettes : , , , , ,
05/11/2011

Vidéo : du street-art explosif !


Alexandre Farto (aka Vhils) a réalisé cette performance somme toute assez singulière pour le morceau intitulé « M.I.R.I.A.M. » du groupe trip-hop portugais Orelha Negra (perso je ne connais pas mais c’est plutôt sympa). A l’aide de matériel pyrotechnique, des portions de murs explosent littéralement pour laisser apparaître des images. C’est plutôt cool et ça mérite le coup d’oeil.
Je vais aussi m’intéresser de plus près à ce groupe portugais tiens…

Étiquettes : , , ,
05/11/2011

Vidéo : le Street Art entre underground et mondanité

Très bon reportage réalisé par le site suisse Nouvo sur une vente aux enchères d’oeuvres du street art, dans une salle des ventes de Lyon Brotteaux.
« Galeries d’art, maisons de ventes aux enchères et grands musées reconnaissent aujourd’hui le Street Art comme le dernier grand mouvement artistique du XXème siècle. Après une explosion des prix il y a 5 ans, le Street Art remet les pieds sur terre et attire une nouvelle clientèle. »

Étiquettes : , , ,