Archive for novembre, 2011

29/11/2011

L’évolution version street-art


Impressionnante « fresque » sur le thème de l’évolution signé BLU, à voir en intégralité dans la suite de l’article (attention au torticolis !).

read more »

Publicités
Étiquettes : , , ,
26/11/2011

Vidéo : Brush with death

Petit court métrage signé Corridor Digital bourré d’effets spéciaux mêlant action et graffiti.

Source : Minutebuzz

Étiquettes : , , ,
26/11/2011

Le street-art écolo


Le terme très imagé de jungle urbaine trouve peut-être aujourd’hui tout son sens. Alors que la conscience collective s’ouvre de plus en plus à l’écologie, l’idée de réaliser des graffitis « vivants », sans impact sur l’environnement, sans produits chimiques, a fait son chemin. Réalisées avec de la mousse, ces oeuvres apportent à nos rues une touche résolument moderne et engagée.

read more »

Étiquettes : , , ,
26/11/2011

Vidéo : le street-art de Swoon

Reportage vidéo et interview de Swoon, street-artiste basée à New-York (anglophobe s’abstenir).

Source : TimeOut London

Étiquettes : , , , ,
24/11/2011

Artiste : Alvaro Tapia


Né au Chili et maintenant basé à Grenade en Espagne, Alvaro Tapia réalise en grande quantité des portraits colorés et attrayants imbibés d’émotions et de mystère.

read more »

24/11/2011

Musique : MGMT – « All We Ever Wanted Was Everything »

Pour illustrer sa reprise de Bahaus All We Ever Wanted Was Everything, le groupe de rock alternatif MGMT se dote d’un clip en animation où chaque décor est remplacé au fur et à mesure par un autre se déroulant tel un rouleau de tapisserie. Même si on peut ne pas aimer le morceau, la vidéo signée Ned Wenlock vaut le coup d’oeil.

Source : Minutebuzz

24/11/2011

Artistes : Simek & Greg Papagrigoriou


Vu sur Houhouhaha.fr, le travail de deux artistes grecs, Simek & Greg Papagrigoriou, qui ont trouvé un moyen d’allier graffiti, typographie et graphisme dans chacune de leurs oeuvres.

read more »

23/11/2011

Vidéo : FT-86 fastest painted website

Pour le lancement du concept car FT-86 II de Toyota, l’agence japonaise Rinpa Eshidan a développé une opération de street marketing baptisée « Art of Speed » dans les rues de Tokyo et ainsi créé un site web sur un mur composé de graffitis. Des artistes peintres ont alors été invités à réaliser une fresque sur une toile géante, destinée à figurer l’habillage d’un site éphémère, et il leur aura fallu un peu plus de huit heures pour venir à bout de cette toile.

Si vous voulez jeter un oeil au site, c’est par ici.

Source : Le Bloge

23/11/2011

Collectif : The London Police


L’Opera Gallery de New York accueille en ce moment-même l’exposition « Who cares wins » du collectif The London Police. Non pas que je planifie de m’y rendre dans les jours prochains (à mon grand dam), mais cette news m’a permis de m’intéresser au travail de ces artistes que je ne connaissais pas.
Sur son site officiel (dans un ton résolument humoristique), ce duo compare sa complémentarité à celle de Han Solo et Chewbacca, et expose leur motivation de la sorte : « to combine travelling and making art to create an amazing way of life not seen since the days of King Solomon. »
Leur style très graphique, à la limite du vectoriel, mélange personnages de type cartoon et réalistes (certains sont des auto-protraits) sur des backgrounds très travaillés, et le tout dans un esprit décalé. Très sympa !

read more »

22/11/2011

Bouquin : Walls Notebook


Vous vouez une admiration sans bornes à Banksy et vous avez toujours rêvé de devenir un véritable street artiste. Oui mais voilà, vous n’avez pas forcément le matos à disposition, et vous avez légitimement la crainte de vous faire coincer par les forces de l’ordre et d’aller directement en prison sans passer par la case départ ? Alors ce petit livre est fait pour vous. (ok il est pas tout récent mais moi je le découvre !)
Walls Notebook est un carnet de croquis regroupant 80 photos de murs de New York auxquels on a rendu leur virginité. Libre à vous d’écrire, de dessiner, coller ou griffonner sur ces décors afin de laisser libre cours à votre imagination et à votre sens du street-art.

read more »

Étiquettes : , , , ,
22/11/2011

Artiste : Stinkfish


Originaire de Bogotá, Stinkfish est un artiste qui mêle dans ses créations pochoirs, graffitis et collages. Lorsque l’on regarde son travail, on ne peut s’empêcher d’être séduit par la puissance des couleurs et des formes puisant, à mon sens, dans les cultures ancestrales inca, aztèque et maya. Il sillonne aujourd’hui les villes d’Amérique du Sud et impose sa marque de fabrique dans les rues qu’il parcourt en sublimant les portraits de personnes réelles (dont on ne sait pas grand chose au demeurant…).

read more »

22/11/2011

Expo : Invader – « Space Waffles Attack »

Invader, certainement l’un des plus célèbres street-artistes français de par le monde, sera à Londres à partir du 1er décembre pour le « Space Waffles Attack » (traduisez : « l’attaque des gaufres de l’espace »). Ce show qui lui est entièrement consacré aura lieu à la galerie The Outsiders London.
Au programme : exposition, projection d’un documentaire et dégustation de gaufres à l’effigie des désormais fameux aliens pixellisés.

Source : Street Art News

22/11/2011

Vidéo : See No Evil

Bristol est une ville emblème pour le street art, une véritable galerie à ciel ouvert où l’on peut voir un nombre impressionnant d’oeuvres de Banksy et de nombreux autres graffeurs, pochoiristes, peintres, colleurs et autres street artistes. Pour tout amateur de ce mouvement urbain qui commence enfin à gagner ses lettres de noblesse, la 6ème ville d’Angleterre est un passage obligé. Et depuis cet été, c’est à Nelson Street qu’il faut se rendre. En effet, du 18 au 20 août derniers, dans le cadre de l’évènement See No Evil, Bristol a tout simplement offert ses murs à des artistes de talent venus du monde entier. Au total, pas moins de 70 d’entre eux sont venus mettre un peu de couleur dans cette rue réputée comme la pire de la ville. Parmi eux, El mac, Tats Cru, Inkie, Damo, Epok One et China Mike.
Sûr que cette belle initiative va attirer du monde, mais en attendant de pouvoir se rendre sur place, il est possible d’avoir un avant-goût du spectacle avec cette vidéo où l’on suit un promeneur à la découverte de cette sublime « exposition ».

Source : Three Nine

Étiquettes : , , , ,
21/11/2011

Vidéo : Grafitismo Films

Sin Logo, studio de webdesign et d’animation continue sa série de documentaires sur le graffiti dans les rues de Sao Paulo et Amsterdam avec 2 nouveaux épisodes.


Les épisodes précédents sont visionnables ici et .

Source : All City Blog

Étiquettes : , , ,
21/11/2011

Collectif : The Underbelly Project, le retour


L’an dernier, un groupe nommé The Underbelly Project investissait une galerie de métro désaffectée de Brooklyn et créait le plus original des halls d’exposition dédié au street art. Une centaine d’artistes, jouissant pour certains d’une notoriété bien établie (Ron English, Swoon, Revok) ainsi que des inconnus du grand public, s’y étaient retrouvés pour laisser libre court à leur art. Depuis, plus de nouvelles.
Et voilà que nous apprenons ce dimanche 20 novembre via le Huffington Post que dix artistes ont peint une galerie de métro désaffectée sous Paris. The Underbelly Project n’est pas mort ! Il était juste en train de préparer son prochain coup d’éclat.
Mais pourquoi mettre en place une opération d’une telle envergure dans un endroit que personne ne pourrait jamais admirer (sauf par le biais de photographies diffusées sur le site du Times) ?
L’un des artistes à l’origine du projet, qui se fait appeler Workhorse, expliquait ainsi au Times pourquoi ils s’enfermaient ainsi sous terre, au secret : aujourd’hui, « n’importe [quelle œuvre] dont la valeur pourrait monter est arrachée des murs et des rues par des gens qui cherchent à faire un gain », déplorait-il. Il dénonçait ainsi les effets pervers de l’appréciation croissante du street art sur le marché de l’art.
Allons-nous devoir encore attendre avant de réentendre parler de ces artistes militants ? Seul l’avenir nous le dira.

Source : Le Monde.fr